Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

La fête, la mascarade, le carnaval cristallisent la rupture avec le quotidien, elles incarnent le débordement, le désordre et l’excès. On ne peut cantonner le carnaval à une seule caractéristique, restreinte aux célébrations ou aux commémorations collectives, sacrées ou profanes. 
Il est composé de multiples facettes : l’ensauvagement, le renversement, le désordre, le comique, le grotesque, la bouffonnerie, le rire, etc.
La fête, la mascarade et le carnaval ont traversé les époques et les espaces. Ces formes spectaculaires et collectives, ces pratiques esthétiques oscillent entre le licite et l’illicite, le discrédit et la reconnaissance, l’homogène et l’hétérogène.

Commenter cet article