Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
Sorbonne, 15 nov. 2014, soutenance d'HDR de madame la Présidente de la Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)
La soutenance de l'Habilitation à diriger des recherches intitulée :

 

Dynamiques esthétiques, sociales et politiques en arts du Spectacle
Pour une anthropologie  des arts vivants et performatifs
 
 
 
s'est déroulée le samedi 15 novembre 2014 à l’Université Paris IV - Sorbonne , 17, rue de la sorbonne 75005 Paris, Amphithéâtre Chasles, à 9 h.
 
devant un jury composé de :
 
Mr François Picard, (Garant), Professeur des Universités Paris IV
Mme Sylvie Chalaye, Professeur des Universités, Université de Paris III
Mr Luc Charles-Dominique, Professeur des Universités, Université de Nice Sophia-Antipolis
Mr Amos Fergombe, Professeur des Universités, Université d’Artois
Mr Jean-Marie Pradier, Professeur des Universités, Université de Paris VIII
Mr Gérard Toffin, Directeur de recherche, CNRS

 

Résumé de la recherche :

 
Cette recherche porte sur une « anthropologie des arts vivants et performatifs » et s’articule autour de deux axes fondamentaux. Un premier axe, pratique, convoque la méthode ethnographique, l’enquête de terrain en ethnologie des arts vivants ; le second axe, les théories anthropologiques et les études en esthétiques scéniques appliquées aux arts vivants et performatifs. Ces deux axes se répondent l’un à l’autre puisque la construction d’un savoir anthropologique et esthétique sur les arts vivants est indissociable d’une activité ethnographique, l’enquête de terrain appliquée aux arts vivants (théâtre, danse, musique) et performatifs (rituels, processions, pratiques carnavalesques) débouchant naturellement sur des théories plus larges. Cette approche est transdisciplinaire et se fonde sur les études en esthétique et en anthropologie culturelle et sociale. Ainsi, l’enquête de terrain en ethnologie des arts vivants et performatifs est une méthode concrète consistant à appréhender un objet de recherche qui peut parfois paraître insaisissable (son caractère vivant) et sans cesse renouvelé (le côté éphémère de la représentation ou de la performance, même dans un cadre codifié). Il s’agit de saisir dans sa spécificité anthropologique un art vivant et de contribuer à l’intelligibilité d’un genre ou d’une forme (de théâtre, de danse, de musique, de procession, de fête) à partir de l’observation des pratiques et des discours qui le concernent. Comment circonscrire les objets « théâtre », « danse », « musique », et « arts de la performance » ? L’étude des contenus, des textes, des conventions scéniques et du jeu des acteurs nécessite une introduction théorique à l’analyse du spectacle et à l’étude en esthétique des arts de la scène. De même que sa place dans la société étudiée nécessite le recours à l’anthropologie : dans quel contexte culturel la forme étudiée est-elle insérée ?  Comment les liens sociaux interagissent avec la production de formes à caractère spectaculaire ? Quels sont les enjeux esthétiques et sociopolitiques ?

 

Fruit d’un cheminement scientifique, étalé sur 16 ans, cette recherche s’organise autour de trois thèmes principaux : « esthétiques scéniques et décentrement » ; « processus de patrimonialisation » et « circulations, transformations et contemporanéité : l’exemple de la fête, des mascarades et des pratiques carnavalesques ». Cette  recherche s’est ainsi donnée pour objectif d’ancrer la pensée et les réflexions en arts vivants dans l’étude du contemporain et de proposer des méthodes, et des pistes de réflexions en analyse du spectacle vivant. Dans cette perspective, les arts vivants et performatifs ont été étudiés comme des « faits sociaux totaux », observés et analysés dans leur dimension esthétique et artistique, économique, politique et sociale. Plusieurs projets de recherche ont été entamés : une étude du « théâtre transculturel » contemporain taïwanais et chinois, un projet d’archivage de film ethnographique en arts vivants et une contribution à une anthropologie du rire et des pratiques carnavalesques avec un essai inédit sur «Atsara, le Maître-Moqueur. Les métamorphoses du rire tibétain contemporain ».

 

Mots-clésArts vivants et performatifs, fête, rituel, performance, identité, Tibet, Taïwan, Chine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article