Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

Journée d'études organisée par le CIRRAS (Centre International de Réflexion et de Recherche sur les Arts du Spectacle vivant)

 

Lundi 13 avril  14h-17h

Réseau Asie et Pacifique, salle 318

Bâtiment Le France, 190 avenue de France, 75013 Paris.  

 

Mohamed Ali AROUS

    Assistant à l’Institut Supérieur des Beaux Arts de Sousse. Doctorant à l’Institut supérieur des beaux arts de Tunis. Diplômé en Technologies des arts et du design spécialité scénographie en juin 2006 de l’Ecole supérieure des sciences et technologies du design - Denden. 

Spectacle de rue en Tunisie : apport et perception

    Seront évoqués les débats autour des interventions artistiques au sein de l’espace public en Tunisie afin d’examiner l’apport que joue l’approche spatiale d’une scénographie de l’espace urbain. Cet espace urbain n’est pas simplement une source d’inspiration mais se présente comme l’outil et la matière même de l’œuvre. Nous chercherons à questionner une scénographie qui peut être le révélateur d’une perception inhabituelle de l’environnement urbain ordinaire. 

 

Olfa BOUASSIDA Ep. SOULI

    Assistante à l'Institut Supérieur des Beaux Arts de Sousse. Membre et coordinatrice de l’unité de recherche « Esthétiques et pratiques des arts » UR13ES57. Coordinatrice générale des Journées d'Etudes et de Pratiques Théâtrales et d'Arts Visuels (JEPTAV) qui se déroulent chaque année, au mois de mars, à l’ISBAS. Secrétaire générale de l'Association Radhedh Méditerranéen pour les arts. Doctorante en "Sciences Culturelles" spécialité "Théâtre". 

Scénographie du théâtre en Tunisie : enjeux et esthétiques 

    Cette communication vise à présenter l’état actuel de la scénographie théâtrale en Tunisie. A travers l’analyse de certaines pièces de théâtre contemporaines, notamment de Fadhel Jaibi, de Raja Ben Ammar et de Ezzeddine Gannoun, nous étudierons les méthodes de création pour dégager les procédés scénographiques et les spécificités techniques utilisées par chaque artiste. Notre objectif est de présenter la poétique, l’esthétique et la sémiologie de chaque espace, de chaque scénographie, de chaque mise en scène.

 

Anis CHOUCHENE

    Assistant à l’Institut supérieur des Beaux Arts de Sousse. Doctorant sur la scénographie et le design des lieux de commerce. Diplômé en architecture d’intérieur, titulaire d’un diplôme des études approfondies en sciences et techniques des arts et doctorant à l’institut supérieur des Beaux Arts de Tunis. 

Scènes de vente et récits

    Cette contribution se propose de revenir sur la définition de la scénographie d’exposition commerciale (ou bien tout court « scénographie commerciale ») comme nouveau territoire d’intervention artistique en mettant l’accent sur cette relation primordiale dans toute approche scénographique qu’est le texte et l’espace, les mots et la matière, le récit et le lieu de vente.

 

Hafedh DJEDIDI

    Professeur d’université en Etudes Théâtrales  à l’Institut Supérieur des Beaux Arts de Sousse. Auteur dramatique et metteur en scène 

Les arts de la rue : l’expérience tunisienne entre récupération et marginalisation

 

Fathi RACHED

    Scénographe, diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences et Technologies de Design de Tunis en 2007. Titulaire d’un master Arts de la scène de l’Université Paris de Saint-Denis sous la direction d’Isabelle Moindrot. Doctorant à l’Université de Strasbourg, membre l’unité de recherche ACCRA à l’Ecole Doctorale des Humanités. Membre du comité d’organisation et du comité de lecture de CIRRAS (Centre International de Réflexion et de Recherche sur les Arts du Spectacle). 

Comment former à la scénographie en Tunisie ? Entre l’institution et la formation sur le tas.

    L’idée de former l’homme de théâtre tunisien a commencé d’exister, semble-t-il, depuis 1945 à la suite d’une longue polémique sur le théâtre, son rôle et sa langue. Hassen Zmerli, Mohamed Lahbib et Mohamed El Agrebi ont décidé de créer « Le comité de Défense du Théâtre Tunisien » en mai 1945. Son but était de publier des études sur le théâtre et d’organiser des cours et des conférences dans toute la Tunisie.  C’est ainsi que fut créé par la suite, le premier Centre d’Art Dramatique le 1er février 1951. La présente communication  a pour ambition de présenter l’évolution de la formation à la scénographie en Tunisie dans le cadre institutionnel. Elle permettra de mesurer non seulement le rayonnement du théâtre tunisien mais aussi l’importance des hommes de théâtre formés à l’étranger, l’évolution de la scénographie et l’influence des écoles étrangères.   

 

Contact : Françoise Quillet, francoise.quillet@neuf.fr

Le Théâtre et la scénographe en Tunisie. Formation, pratique et nouvelles approches
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article