Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

 

Chers tous, 

 

 
J’ai le plaisir de vous annoncer la soutenance de ma thèse intitulée 
 
Les dynamiques de création contemporaine du Yuju à Taiwan : de la sauvegarde du patrimoine à l’expérimentation esthétique.
 
Elle aura lieu le 18 novembre 2015 à 9h30 dans la Salle des thèses, Espace Deleuze, Bâtiment A, 1er étage (face à l’Amphi A2) à l’Université de Paris VIII.
 
Le jury sera composé de :
 
Mme ALLIO Fiorella, Chargée de recherche, CNRS
M. DURAND-DASTÈS Vincent, Professeur des Universités, INALCO
Mme GAUTHARD Nathalie, Maître de conférences HDR, Université de Nice Sophia-Antipolis
M. PICARD François, Professeur des Universités, Université Paris Sorbonne IV
M. PRADIER Jean-Marie, Professeur des Universités, Université Paris VIII, Directeur de thèse

Vous êtes également conviés au pot de thèse qui aura lieu à l’issue de la soutenance. Par avance, je vous remercie de me confirmer votre présence.

Au plaisir de vous y accueillir, 
 
Eléonore Martin. 
 
Résumé de la thèse : 
Le Yuju 豫剧(traduit de manière impropre par « opéra du Henan ») est une forme spectaculaire chinoise chantée et codifiée, dite « traditionnelle », en provenance du Henan. Sa présence puis son maintien depuis plus de soixante ans dans le sud de Taiwan sont surprenants. Le Yuju est arrivé à Taiwan en 1949 avec le gouvernement et l’armée nationaliste battant en retraite face aux communistes. Depuis, le Yuju est toujours présent au répertoire d’une seule compagnie taïwanaise, la compagnie Henan bangzi : Taiwan Yuju 河南梆子:台灣豫劇. Les relations politiques entre la Chine continentale et Taiwan dictent la politique intérieure de l’île depuis 1949. Une indigénisation du régime et de la population réfugiée succède alors à une forte politique de sinisation où les arts classiques chinois étaient favorisés au détriment de la culture locale. Désormais, au contraire, la dimension multiculturelle est encouragée pour construire une identité taiwanaise propre. L’environnement taiwanais, pris dans cette tourmente politique, est a priori hostile au développement et à l’épanouissement du Yuju sur l’île. Ainsi pour la compagnie Henan bangzi : Taiwan Yuju, la question de la survie est fondamentale et il est essentiel pour elle de se constituer un public. Aussi nous interrogerons-nous sur les différentes stratégies mises en place par la compagnie depuis son arrivée à Taiwan (1953) jusqu’à aujourd’hui, pour assurer sa pérennité et attirer de nouveaux publics. Dans ce contexte spécifique, nous analyserons les différentes orientations esthétiques choisies par la compagnie, de la promotion des arts traditionnels à l’expérimentation esthétique.   

Commenter cet article