Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

Lila Derridj est artiste chorégraphe, danseuse et architecte. Elle se questionne sur les formes que revêt le pouvoir dans ce qu’il a de discriminant. C’est parce qu’elle se déplace en fauteuil roulant, que l’architecture l’a mené à la danse. On lui a appris à concevoir une cité, au service d’un capitalisme agressif, qui nivelle les singularités et engendre de l’exclusion. Des lieux au service d’un corps dit « idéal », standard, performant et productif, dans lequel elle ne peut se reconnaître. Elle porte un intérêt pour la danse contemporaine, car elle a bousculé les codes de références autour du corps « idéal », en interrogeant, notamment, les visions académiques du « beau » et les représentations esthétiques dominantes.  La pièce « Une Bouche » est l'utopie d'une femme au corps singulier, riche d’une double culture Algérienne et Française. C'est une ode à tous les possibles du corps. Un cri pour affirmer que l’idée d’un corps « idéal », détruit, divise, exclue et discrimine. Dans cette pièce, La beauté se trouve dans le déséquilibre et la puissance dans la fragilité. Malgré la pensée dominante, ce qu’on perçoit comme une entrave, donne finalement accès à une autre manière d’être. « Une Bouche » invite à suivre les mutations d'une créature sensuelle, qui plonge dans ses libertés retrouvées.

Lila Derridj est artiste chorégraphe, danseuse et architecte. Elle se questionne sur les formes que revêt le pouvoir dans ce qu’il a de discriminant. C’est parce qu’elle se déplace en fauteuil roulant, que l’architecture l’a mené à la danse. On lui a appris à concevoir une cité, au service d’un capitalisme agressif, qui nivelle les singularités et engendre de l’exclusion. Des lieux au service d’un corps dit « idéal », standard, performant et productif, dans lequel elle ne peut se reconnaître. Elle porte un intérêt pour la danse contemporaine, car elle a bousculé les codes de références autour du corps « idéal », en interrogeant, notamment, les visions académiques du « beau » et les représentations esthétiques dominantes. La pièce « Une Bouche » est l'utopie d'une femme au corps singulier, riche d’une double culture Algérienne et Française. C'est une ode à tous les possibles du corps. Un cri pour affirmer que l’idée d’un corps « idéal », détruit, divise, exclue et discrimine. Dans cette pièce, La beauté se trouve dans le déséquilibre et la puissance dans la fragilité. Malgré la pensée dominante, ce qu’on perçoit comme une entrave, donne finalement accès à une autre manière d’être. « Une Bouche » invite à suivre les mutations d'une créature sensuelle, qui plonge dans ses libertés retrouvées.

Commenter cet article