Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

L’ « imitation » comme processus exploratoire de l’acteur

 

Conférence – spectacle avec Tadashi Ogasawara assisté par Hiroaki Ogasawara

 

Mardi 2 octobre 2018 à 19h30

 

Les apprentissages par imitation dans les théâtres asiatiques. Conférence - démonstration par Tadashi Ogasawara, maître japonais de kyôgen, dans le cadre du cycle de recherches mené avec l’Université Paris 8 et l ‘Université Paris 10 : L’imitation à l’épreuve du théâtre contemporain. Un processus exploratoire pour l’acteur ?

 Il semblerait qu’en Europe, Russie ou Etats-Unis tout au moins, le travail théâtral contemporain ait majoritairement banni l’imitation. Au début du XXème siècle, Stanislavski entendit poser les jalons de l’acteur moderne en critiquant l’école française d’interprétation héritée de Diderot fondée sur la copie. Vitez jugeait qu’en « faisant semblant », en essayant de « faire comme on voit faire », l’amateur se livre à une « naïve singerie de l’incarnation des grands acteurs. »  En occident l’idée de copie paraissait donc peu compatible avec les recherches d’innovation et d’originalité du jeu théâtral. Faut-il pour autant rejeter le principe d’imitation alors que dans les traditions scéniques orientales, notamment asiatiques, le mode de transmission reste empiriquement fondé sur l’imitation, le modelage corporel et l’imprégnation, avec cette conviction unanimement partagée (et vérifiée par les neurosciences) que non seulement on ressent avec le corps, mais qu’on pense par le corps. 

Entrée libre sur réservation

ARTA - Association de Recherche des Traditions de l’Acteur

 

Cartoucherie - 75012 PARIS

Tél : 01 43 98 20 61 - arta@artacartoucherie.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article