Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

Anthropologie historique des arts nomades (séminaire d'ethnoscénologie)

École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

54 bd. Raspail 75006 Paris

3e lundi du mois, de 14:00 à 17:00, salle A07_37

PREMIÈRE SÉANCE. Lundi 18 nov. 2019 (salle A07_37)
• Nathalie Gauthard (Pr., Université d'Artois, MSHPN, SOFETH). Mémoire, transmission et migration : les arts scéniques tibétains à l'épreuve de la création
• Jean-Marie Pradier (Pr., MSHPN, SOFETH). Arts nomades : la question des disciplines (ethnoscénologie, anthropologie réflexive, anthropologie modale, histoire connectée...)

DEUXIÈME SÉANCE. Lundi 2 déc. 2019 (salle A07_37)
• Paul Forigua (doctorant, EHESS). Transformisme et identités nationales: transculturation(s) au sein du Miss Gay International (Bogota, Colombie)
• Tania Magy (Dr., Paris 1, CERAP, Toulouse 2, LISST). Art Rom, une recherche de terrain en caravane musée

TROISIÈME SÉANCE. Lundi 20 janv. 2020 (salle A07_37)
• Candice Moise (doctorante, Université d'Artois). Un art qui n'existe pas (encore). Lieux, marges et métissages du théâtre masqué
• David Lorenté (doctorant, Paris-Descartes). Karla Suschitzky, la professeure de gymnastique rythmique à l'Île des naturistes (Physiopolis)

QUATRIÈME SÉANCE. Lundi 17 fév. 2020 (salle A07_37)
• Marek Ahnee (doctorant, EHESS). La poésie kīrttanai de Vadivel Chellen : textes, performances et le statut de puvalar dans le Port-Louis tamoul (1900-1940)
• Jean-Pierre Richard (traducteur). La scène shakespearienne comme rituel pornographique

CINQUIÈME SÉANCE. Lundi 16 mars 2020 (salle A07_37)
• Alix de Morant (MCF, Montpellier 3).
• PierGiorgio Giacché (Pr. Pérouse). Un acteur qui n'existe plus (hélas): Carmelo Bene et le voyage au bout de la scène

SIXIÈME SÉANCE. Lundi 20 avril 2020 (salle A07_37)
• Selene D'Agostino (doctorante, Université d'Artois). The Magdalena Project, un réseau transnational de femmes artistes de la scène : du nomadisme au bourgeonnement karstique
• Pénélope Dechauffour (MCF, Montpellier 3). Transhumance et vagabondage dans le théâtre de Kossi Efoui : une éthique de l'errance solitaire

SEPTIÈME SÉANCE. Lundi 18 mai 2020 (salle A07_37)
• Michèle Fornohff (doctorante, Université libre de Bruxelles/Sorbonne Université Paris IV) - Le théâtre yiddish de l’entre-deux-guerres à Paris, Bruxelles et Amsterdam: exploration d’une identité nomade
• Caroline Nizard (Dr., Université de Lausanne, IHAR) - La dimension esthétique du yoga : polémique ou adaptation ?

HUITIÈME SÉANCE. Lundi 15 juin 2020 (salle A07_37)
Hélène Kessous (Dr., EHESS, CEIAS) - Blanchir les peaux pour mieux incarner le divin. Circulation d'un canon esthétique entre la peinture, le théâtre et le cinéma
• Catherine Servan-Schreiber (Chercheuse, EHESS, CEIAS) - À la rencontre du public. Adapter le répertoire en tournée: esthétique et statut du barde en Inde du Nord

Anthropologie historique des arts nomades

  • Tiziana Leucci, chargée de recherche au CNRS ( CEIAS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Pierre Philippe-Meden, chercheur associé à Paris 8, Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord (MSHPN) ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

3e lundi du mois de 14 h à 17 h (salle A07_37, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 18 novembre 2019 au 15 juin 2020. En décembre la séance se déroulera le 2 décembre (même heure, même salle)

La notion de « spectacle vivant » est encadrée en France juridiquement par une loi sociale et fiscale de 1999 désignant par cette formule les spectacles « produits ou diffusés par des personnes qui, en vue de la représentation en public d’une œuvre de l’esprit s’assurent la présence physique d’au moins un artiste du spectacle vivant percevant une rémunération. » (art. 1 Loi n°99-198 du 18 mars 1999). La présence physique de l’artiste distingue ainsi le spectacle vivant des autres formes spectaculaires, tel que le cinéma. Cette présence conduit davantage à tenir compte de l’histoire personnelle de l’artiste qui s’inscrit dans un réseau de relations écologiques intersubjectives. Ce séminaire entend étudier les formes performatives, spectaculaires et à dimension dialogique forte, qui s’articulent autour d’un axe non seulement technique, entendu dans la perspective maussienne, mais aussi et surtout esthétique : cirque, mime, danse, théâtre, arts martiaux. Par sa perspective éthico-pratique, l’anthropologie théâtrale a montré comment l’artiste de spectacle vivant et ses créations se caractérisent par leur « nomadisme ». Or, il arrive que la liberté de créer des œuvres, éphémères par nature, se paie au prix de l’absence d’établissement fixe, de la circulation forcée, de l’exil, mais aussi au bénéfice de la rencontre, du devenir autre, de la connaissance, du partage et du métissage. Le séminaire s’attachera d’abord à historiciser le nomadisme des arts du spectacle vivant, c’est-à-dire les processus négociés par l’artiste pour acclimater, adapter voire réinventer selon les circonstances, ses techniques du corps et de transmission, ses esthétiques et ses sensibilités.

 

Aires culturelles : Transnational/transfrontières,

 

Adresse(s) électronique(s) de contact : tiziana.leucci(at)ehess.fr, tizpulcino(at)hotmail.com, pierre.philippe-meden(at)mshparisnord.fr

Anthropologie historique des arts nomades (séminaire d'ethnoscénologie)Anthropologie historique des arts nomades (séminaire d'ethnoscénologie)
Anthropologie historique des arts nomades (séminaire d'ethnoscénologie)Anthropologie historique des arts nomades (séminaire d'ethnoscénologie)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :