Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

D’un point de vue anthropologique et historique, le vêtement a subi diverses évolutions. Il est un des marqueurs des caractères sociaux et sexuels, et permet d’identifier les degrés de pudeur de différents groupes sociaux et ethniques aux quatre coins du monde. Il régit l’appartenance ou l’exclusion de chacun à un groupe. « Y a-t-il un code plus rigoureux et plus rituel que celui du vêtement ? Il classe, il distingue, il hiérarchise, il garantit les contrats secrets du groupe. Il maintient les distinctions sociales, les statuts culturels et les distances entre classes. On ne peut briser ce code ou porter atteinte à la pudeur sociale sans porter atteinte à un ordre établi0F » écrit Michel de Certeau.
D’un point de vue anthropologique et historique, le vêtement a subi diverses évolutions. Il est un des marqueurs des caractères sociaux et sexuels, et permet d’identifier les degrés de pudeur de différents groupes sociaux et ethniques aux quatre coins du monde. Il régit l’appartenance ou l’exclusion de chacun à un groupe. « Y a-t-il un code plus rigoureux et plus rituel que celui du vêtement ? Il classe, il distingue, il hiérarchise, il garantit les contrats secrets du groupe. Il maintient les distinctions sociales, les statuts culturels et les distances entre classes. On ne peut briser ce code ou porter atteinte à la pudeur sociale sans porter atteinte à un ordre établi0F » écrit Michel de Certeau.
D’un point de vue anthropologique et historique, le vêtement a subi diverses évolutions. Il est un des marqueurs des caractères sociaux et sexuels, et permet d’identifier les degrés de pudeur de différents groupes sociaux et ethniques aux quatre coins du monde. Il régit l’appartenance ou l’exclusion de chacun à un groupe. « Y a-t-il un code plus rigoureux et plus rituel que celui du vêtement ? Il classe, il distingue, il hiérarchise, il garantit les contrats secrets du groupe. Il maintient les distinctions sociales, les statuts culturels et les distances entre classes. On ne peut briser ce code ou porter atteinte à la pudeur sociale sans porter atteinte à un ordre établi0F » écrit Michel de Certeau.

D’un point de vue anthropologique et historique, le vêtement a subi diverses évolutions. Il est un des marqueurs des caractères sociaux et sexuels, et permet d’identifier les degrés de pudeur de différents groupes sociaux et ethniques aux quatre coins du monde. Il régit l’appartenance ou l’exclusion de chacun à un groupe. « Y a-t-il un code plus rigoureux et plus rituel que celui du vêtement ? Il classe, il distingue, il hiérarchise, il garantit les contrats secrets du groupe. Il maintient les distinctions sociales, les statuts culturels et les distances entre classes. On ne peut briser ce code ou porter atteinte à la pudeur sociale sans porter atteinte à un ordre établi0F » écrit Michel de Certeau.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article