Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par SOFETH

democratisation.jpg

 
Contact promotion - diffusion : Céline Lashermes
Tél. : 01 40 46 79 23 / Courriel : celine.lashermes@harmattan.fr
S’interroger sur l’histoire de la démocratisation du spectacle permet de questionner notre situation contemporaine en regard du passé : est-ce un combat caduc ou gagné ? Le spectacle est-il aujourd’hui potentiellement accessible à tous et porteur de valeurs citoyennes ? La démocratisation du spectacle est un vaste mouvement, qui dépasse celui du théâtre « populaire » et englobe également des formes plus politiques. Le terme même de « démocratisation » indique le lien qui l’unit à l’idéal républicain. Idéal, parce que la démocratisation du spectacle est bien souvent proche de l’utopie, de l’inlassable quête : celle d’un spectacle éducateur et ciment de la communauté citoyenne, principe actif de cohésion sociale.
Des Universités Populaires à Meyerhold, en passant par Firmin Gémier, Octave Mirbeau, Romain Rolland, Erwin Piscator ou le groupe Octobre, les tentatives qui visent à rendre le spectacle accessible à tous et à en faire plus qu’un divertissement sont légion. Elles portent en elles les bases de l’idéal républicain : progrès, éducation, engagement, émergence des masses, universalisme. Elles engagent donc, au-delà de l’histoire de la dramaturgie et de la mise en scène, une vision profonde des rapports entre art et société.
 
Nathalie Coutelet est maître de conférences a au département théâtre de l’Université Paris-8. Historienne du spectacle fi nXIXe-début XXe siècle, mène des recherches et donne des enseignements sur les formes de théâtre populaire, l’histoire de la mise en scène, le théâtre politique, l’altérité et le spectaculaire.
 
 
SOMMAIRE
 
I Idéologies fondatrices         
Un théâtre éducateur du peuple      
Théâtre populaire et religion civique 
chez Firmin Gémier     
Un théâtre outil d’éducation politique    
 
II Démocratisation de l’apprentissage  et du jeu de l’acteur  
Amateurisme et autodidaxie    
Professionnalisation au service du peuple  
Pour un acteur-citoyen         
 
III Un répertoire démocratique ?  
Vulgarisation des classiques    
Pièces « nationales »    
Pièces sociales et politiques    
Divertissement :  paradoxe du spectacle démocratique ?  
Théâtre d’art vs théâtre populaire    
 
IV Eléments pour une mise en scène « populaire »  
Théâtre de masse     
Communauté acteurs-spectateurs   
La fête, instrument privilégié de communion
Théâtre populaire, théâtre spectaculaire     
 
V Le théâtre comme lieu civique   
Une architecture républicaine ?   
Le théâtre à la conquête du public   
Paris n’est pas la France : décentralisation et démocratisation    
A théâtre démocratisé, public de citoyens ?  
Du privé au public : la question du subventionnement   
 
Conclusion     
Bibliographie       
Index  
   
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article