Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

Rappel. Dans le cadre du séminaire groupé d’Ethnoscénologie Dusigne/Pradier,

Etudiants en master, doctorants et post-doctorants, ainsi que chercheurs sont conviés  

le vendredi 14 février à 15h

à la Maison des Sciences de l’Homme de Paris Nord :

Conférence publique

Moi et l´autre : entre le théâtre et l´ethnographie. 

de Maria Thais Lima Santos,

Artiste pédagogue, metteur en scène et chercheur en ethnoscénologie,

professeur de l’Ecole d’Arts Scéniques de l’Université de Sao Paulo,

invitée par l’Université Paris 8.

 

Ayant collaboré en tant que directrice pédagogique au Théâtre Ecole d’Art Dramatique de Moscou dirigé par  Anatoli Vassiliev de 1999 à 2006, où elle a notamment été chorégraphe de L’Iliade, Maria Thais Lima Santos a mis en scène Olhos de Agua (2004), avec la Cia Ismael Ivo, une production de Haus der Kulturen der Welt, Berlin, et  Dorotéia um estudo (2004), de Nelson Rodrigues au Festival Intercity S. Elle a fondé à Sao Paulo la Compagnie Teatro Balagan où elle a réalisé avec grands succès les spectacles suivants   :  Recusa (2012/2013), Prometheus - a tragédia do fogo (2011/2012/2013), ZápadA Tragédia do Poder (2007), Tauromaquia (2004/2005/2006), A Besta na Lua (2003/2004) e Sacromaquia (1999/2000), ainsi que le projet de recherches Do Inumano ao mais-Humano (2007/2008).

 

Cette conférence rend compte de la démarche créative de Maria Thais Lima Santos, et de la Compagnie Teatro Balagan,  dont les derniers spectacles ont donné lieu à recherches amérindiennes et expérimentations pratiques visant à enquêter sur les rapprochements possibles entre l’art de l’acteur et les discours ethnographiques, à partir des relations d’identité et d’altérité.

 

Entre le Brésil (Bahia, Rio de Janeiro, Sao Paulo) et la France (Paris) ; entre la langue française et la langue portugaise ; entre le corps et la parole ; entre l´oralité (la parole debout) et la parole  couchée (le livre) ; entre les paroles de l´anthropologue (notamment Bruce Albert) et du chaman amérindien (Kopenawa, La Chute du ciel) ; dans la conjugaison du rituel et de la théâtralité, sont observés, questionnés, analysés les passages et fondements techniques d’un processus d’invention et de création confrontant croyances, relations à l’invisible, temporalités et spatialités, paroles de multiplicité et de simultanéité, vocabulaires chorégraphiques, éléments de manifestations traditionnelles brésiliennes (« trupés », chants, appels, invocation, « toques », structures de jeux).

1

234

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article