Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Société Française d'Ethnoscénologie (SOFETH)

Euthyphron est un dialogue de Platon sur la piété. Il est d’une complexité particulièrement stimulante en ces temps de confusion des discours et de retour en bloc de la violence religieuse et politique.

 

Hugues Badet et Stéphane Poliakov ont choisi de mettre en scène des paradoxes essentiels autour de la piété et de la justice sous le masque de l’ironie. 

 

Socrate est appelé à comparaître devant les juges d’Athènes pour avoir corrompu la jeunesse, introduit de nouveaux dieux et subverti les croyances traditionnelles. A la porte du tribunal, il rencontre le devin Euthyphron. Ce dernier a le projet insolite de venir accuser son propre père de meurtre. L’enjeu du dialogue est décisif. Définir la piété, c’est sauver Socrate, concilier la piété avec la justice et l’amour. La laisser échapper, c’est se condamner à errer, comme les statues de Dédale, dans les matières divines et dans les choses humaines au risque de perdre la vie.

 

 

Euthyphron [ou de la piété] de Platon

Mise en scène, dramaturgie et jeu : Hugues Badet et Stéphane Poliakov

 

Traductions utilisées : E. Chambry (Garnier, 1967) et L.A. Dorion (GF-Flammarion, 1997). 

Texte grec : J. Burnet (Oxford, 1903).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article