Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

La Chambre de Camille
Une fiction amoureuse librement inspirée par Auguste Rodin

Mise en scène: Luis Torreão
Avec: Sonia Alcaraz, Melody Maloux, Guillaume le Pape et Luis Torreão
Les voix: Nastasia Berrezaie, Marine Liquard et Melody Maloux
Musique: Ricardo Herz
Textes: Extrait de Quand nous nous réveillons d'entre les morts de Henrik Ibsen (Traduction: Eloi Recoing); Extraits de Lettres à Lou et Poemes à Lou de Guillaume Apollinaire (c) Editions Gallimard; Lettres d'Auguste Rodin à Camille Claudel.
Régie generale: Thomas Cadelec
Assistante régie: Pilar Valdivia
Photos (affiche et carte postale): Nguyet-Diem Do

Les découvertes du Fringe – Mimos 2009
Du 4 au 6 aout 2009
mardi 4 à 20 h
mercredi 5 à 11 h et 20 h
jeudi 6 à 20 h

Jardin de la Visitation
Centre Culturel de la Visitation
Rue Litré
24000 Perigueux

(...)
RUBEK : J’y ai mis ce que mes yeux voyaient du monde alentour. Il le fallait. Je ne pouvais pas faire autrement, Irène. Le socle, je l’ai élargi – afin qu’il y ait plus d’espace. Et dessus j’ai posé un fragment du globe, terre fissurée en gésine. Et des fissures de la terre surgit maintenant un grouillement d’êtres aux visages animaux sous les masques. Des femmes et des hommes – tels que je les ai croisés dans la vie.
IRÈNE : Mais, au milieu de cette multitude, se dresse la jeune femme illuminée ? – Je suis bien là, n’est-ce pas, Arnold ?
(...)
(Extrait de Quand nous nous réveillons d'entre les morts, d'Henrick Ibsen, Traduction d'Eloi Recoing)

Pour sa pièce Quand nous nous réveillons d'entre les morts, Henrick Ibsen s'inspire de l'histoire de Camille Claudel et Auguste Rodin. Il y raconte le moment ou l'ancienne jeune modèle (Irène) vient demander des comptes, au vieux sculpteur (Rubek), sur ce qu'il a fait de l'inspiration, pure et illuminée, qu'elle lui a donné pour son œuvre.
Dans notre pièce, Camille se réveille parmi ses souvenirs, ses histoires d'amour, ses lettres, ses statues...
Camille songe à Rodin, à Irène, à Paul... Son obsession est l'état amoureux. Les désirs, la passion, la sensualité mais aussi la drôlerie des situations amoureuses.
Dans cette chambre, les statues de Rodin prennent chair et explorent les relations entre les hommes et les femmes.

Aux frontières du théâtre et du mime, le corps est mis en mouvement. Comme dans un kaléidoscope, actions, textes, musiques et images contribuent à tisser un réseau d’expériences vécues de l’intime. Emmêlés dans ce réseau, l'homme et la femme luttent ensemble pour trouver leur âme, comme disait Rainer Maria Rilke à propos des sculptures d'Auguste Rodin.

Hippocampe
Crée en 1997 l'association Hippocampe regroupe la Compagnie Hippocampe et son Ecole de Mime Corporel. Nous proposons tout au long de l'année une formation régulière à Paris.
Pour plus d'informations sur nos activités: cours, stages et spectacles, vous pouvez consulter notre site internet: www.hippocampe.asso.fr

Hippocampe reçoit le soutien de la Mairie de Paris


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article