Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par SOFETH

Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord

Séminaire d'ethnoscénologie

18 juin 2010

14h

« Aux fondements de l’esthétique chinoise »

par

Véronique Alexandre Journeau

Comment parvient-on aux fondements de l’esthétique chinoise ? Car il ne s’agit pas de partir des fondements … mais d’y arriver … pour pouvoir ensuite en repartir, sur le principe du point de rebroussement en mathématiques, de la remontée dans des souvenirs enfouis en psychanalyse. C’est le geste qui est à la base tant de la réalisation que de la perception artistique en Chine et, dès lors, de notre analyse des arts de la Chine. Et c’est en passant par les aspects technique, théorique, éthique et philosophique que vont se dégager ces fondements qui restent prégnants comme le concept du vide et du plein dont Zhang Qijun dit, dans un article « Regards rétrospectifs sur le modèle du système esthétique de la Chine moderne élaboré par Zong Baihua » (Critique littéraire, 2002, Pékin) que l’expression de Laozi  « Le vide et le plein s’engendrent mutuellement » est au cœur de la pensée artistique chinoise. Un parcours dans les langages artistiques chinois que sont la cithare qin et les arts du pinceau conduit au discernement de ces fondements transmis depuis l’antiquité, comme au constat que la pensée du geste artistique et son appréciation esthétique expriment principalement, par la voie de métaphores poétiques issues de la perception sensible, le souffle, souffle-esprit et souffle-énergie, qui donne vie à l’œuvre. A partir d’exemples textuels et audiovisuels, nous montrerons que c’est ce qui permet alors de fonder une esthétique comparée avec l’Occident sur une approche phénoménologique et sur la théorie de « l’effet de vie » actuellement à l’étude.

 

Bio-biblio

Véronique Alexandre Journeau, est Dr. en Histoire de la musique et musicologie (Université de la Sorbonne-Paris 4), Dr. en Asie orientale et sciences humaines (Université Diderot-Paris 7) et HDR-habilitée à diriger des recherches (Université Jean Moulin Lyon 3) sur des problématiques relatives à la musique, la poésie et la philosophie de l’art en Chine et en comparatisme avec l’Occident. Elle participe également aux recherches en traductologie dans le cadre de Septet (Société d’études des pratiques et théories en traduction).

Elle a publié L’art poétique de Sikong Tu et Le Livre de musique de l’antiquité chinoise (Editions You-Feng, 2006 et 2008), des ouvrages en tant qu’éditeur scientifique, en particulier des journées d’étude du Réseau Asie (Comparatisme en traduction poétique et La Modernité philosophique en Asie, Editions Anagrammes, 2007 et 2009) et de nombreux articles dont plusieurs relatifs à l’esthétique chinoise. Elle dirige la collection “L’Univers esthétique” qu’elle a créé en 2009 chez L’Harmattan avec Musique et effet de vie, qui sera suivi en 2010 par Arts, langue et cohérence (Deux ouvrages collectifs qui sont les actes de rencontres scientifiques sur la théorie de l’effet de vie en partenariat entre la Sorbonne Paris IV et le Réseau Asie).

 

>> consulter le plan d'accès sur le site de la MSH PN
http://www.mshparisnord.org/acces.htm
 
>> télécharger le plan d'accès à la MSH Paris Nord (.pdf)
http://www.mshparisnord.org/images/plan_acces_MSH-PN.pdf

 

51kHXBoTdoL._SS500_.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article