Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par SOFETH

APPEL À CONTRIBUTION

 

« CRÉATION(S) À DISTANCE»

Quand le numérique offre de réelles possibilités

19 AVRIL 2012

 

            « L’hybridation ou la rencontre de deux média est un moment de vérité et de découverte qui engendre des formes nouvelles » 

Marshall McLuhan

 

 

Le terme « distance » signifie : « une longueur qui sépare deux points. » Cependant, avec l’usage des nouvelles technologies, telle que la vidéo-conférence, la conception de la distance est remise en cause. Les horaires, les éloignements géographiques, physiques mais aussi, les difficultés d’une relation à distance entre deux personnes, s’effacent au profit de nouvelles formes.

 

L’hypothèse centrale de cette journée est donc de se demander si les changements produits par les nouvelles technologies, peuvent-ils devenir des moteurs créatifs pour les arts du spectacle ?

 

Ainsi, il s’agit de découvrir de nouveaux langages pour des œuvres novatrices, produites à distance, soit sous la forme de relations entre artistes comme méthode, soit, sous la forme d’interactions entre les espaces et le public avec comme objectif, celui de la représentation de l’œuvre en temps réel, grâce au support numérique, entre autre.

La journée sera alors un seuil de rencontres et de débats entre chercheurs, artistes, créateurs et techniciens sur les différentes possibilités de créer à distance. C’est à dire, comment les nouvelles technologies amènent-elles à reconsidérer la création en dehors des frontières d’un territoire ?  Et comment cultures, géographies et temps s’effacent-ils au profit d’un seuil unique, celui de la création ?

Dans ces perspectives, les propositions d’interventions se porteront sur les questions suivantes :

 

-       Artiste : quelles compétences l’artiste doit-il avoir et/ou acquérir face à la création à distance ?

-       Œuvre : « Matérialité » ou « immatérialité » , comment l’œuvre questionne-t-elle les formes de représentation des comédiens, des danseurs, des scénographes, des stylistes, etc. ? 

-       Culture : Comment les ressemblances et/ou divergences culturelles influencent-elles l’esthétique de l’œuvre?

-       Temps : Comment appréhende-t-on le décalage horaire d’une rencontre virtuelle et peut-elle influencer le traitement de l’œuvre ?

-       Espace : Que reste t-il physiquement des espaces partagés à distance ? Qu'est-ce qu'un "espace partagé de création" pour deux présences à distances ?

-       Public : Comment faut-il considérer le public des différentes scènes ?

 

Les possibilités sont nombreuses : à vous de nous les faire découvrir !

 

 

Condition de participations:

 

            Volontairement pluridisciplinaires, cette journée d’Études Doctorales du laboratoire ACCRA de l’Université de Strasbourg, s'adresse à tous les chercheurs (étudiant en Master 2, doctorant, docteur, MCF, professeur) et artistes de toutes disciplines, concernés par la question de la création à distance.

 

Langues de travail : français (anglais éventuellement).

Propositions de communication : les résumés sont à envoyer avant le 12 mars 2012, sous la forme suivante : présentation de votre communication (300 mots, Times New Roman 12, interligne simple), accompagnée d’une bibliographie indicative (10 lignes maximum) et d’un court CV (nom, prénom, université, laboratoire, niveau d’étude/poste) en vue d’une évaluation et d’une sélection des candidatures par le comité scientifique.

 

La journée est prévue le 19 avril 2012 à la MISHA, campus Esplanade Université de Strasbourg. Un temps de parole de 15 minutes est prévu pour chaque communication. Vous pouvez proposer une intervention en visioconférence, les connexions seront possibles. Cette journée d’étude fera également, l’objet d’une publication dans la collection « Cahiers de recherches » de l’université de Strasbourg.

 

Merci d’adresser vos candidatures à l’adresse suivante :

seuil.lab@gmail.com

 

 

Le comité organisateur :

Vivian Fritz, doctorante (ACCRA) & directrice générale du projet seuil in progress

Maxime Favard, doctorant (ACCRA)

Gwenaëlle Bertrand, doctorante (ACCRA)

  

JED-STRASBOURG-19.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article