Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par SOFETH

Avis de Parution :
 
Roxane Martin & Marina Nordera (dir.)
Les Arts de la scène à l’épreuve de l’Histoire
Les objets et les méthodes de l’historiographie des spectacles produits sur la scène française (1635-1906) Paris, Honoré Champion, coll. « Colloques, Congrès et Conférences sur la Littérature comparée », 2011, 402p.

 

Depuis une dizaine d’années, les recherches en histoire des spectacles se sont orientées vers de nouvelles voies. Parfois incluses dans une « histoire culturelle » plus large, elles se sont progressivement affranchies de la dimension normative qui présidait souvent à une historiographie jusqu’alors centrée sur une perspective canonique. Des travaux ont vu le jour récemment ; chacun concerne une époque ou une pratique scénique en particulier, mais tous s’inscrivent dans cette démarche qui consiste à réévaluer les objets et les méthodes de l’historiographie de façon à rendre compte des implications à la fois esthétiques, sociologiques et politiques d’un art scénique conçu comme pratique spectaculaire au sens large. Au vu de ce renouveau de la réflexion théorique, il a semblé pertinent de rassembler quelques-uns des chercheurs qui ont travaillé sur ces questions. Composé d’une trentaine d’articles qui interroge la fabrique de l’histoire en rapport avec les politiques culturelles, cet ouvrage, en plus d’ouvrir de neuves perspectives d’analyse sur les pratiques scéniques françaises des XVIIe-XIXe siècles, tente de mettre à jour des outils méthodologiques qui pourront être profitables aux analystes des scènes actuelles. En effet, aujourd’hui que les frontières entre théâtre, danse, mime, performance, opéra, cirque et music-hall ne sont plus opérantes pour comprendre l’état et les enjeux des scènes contemporaines, il paraît opportun d’interroger les opérations de sélection, de légitimation et de canonisation qui ont fait autorité dans la pratique historienne et qui ont souvent conduit à occulter des innovations scéniques dont l’héritage se mesure dans les créations contemporaines.

 

TABLE DES MATIÈRE

 
PRÉFACE : Le regard de Clio, la voix de Sénéis
Roxane Martin
 
PREMIÈRE PARTIE : LES SOURCES
 
CHAPITRE 1 : AUTOUR DE LA SCÈNE
 
La Jérusalem délivrée au Cirque-Olympique (1836) : le manuscrit du souffleur et le spectaculaire retracé

Sylviane Robardey-Eppstein

Reconstruire l’art scénique du passé : le registre de « mise en scène » d’Henri-Louis Lekain

Damien Chardonnet-Darmaillacq

Les accessoires comme prolongement du corps en scène

Marina Nordera

CHAPITRE 2 : LES IMAGES
 
Les vrais enchantements de la Devineresse : les trucages dans l’ancienne comédie

Noémie Courtès

Le ballet de cour et la gravure satirique anti-espagnole (1635-1660)

Clara Rico Osés

La presse comme source analogique dans l’historiographie de la revue de fin d’année

Romain Piana

CHAPITRE 3 : LES DOCUMENTS PARA-SCÉNIQUES
 
Pour une nouvelle approche des représentations de l’Académie royale de musique : les comptes rendus du Comité au ministre

Solveig Serre

Décrire les répertoires des troupes itinérantes de province durant la période du privilège (1806-1864) : l’exemple du Sud-ouest

Christine Carrère-Saucède

Anecdotes dramatiques et historiographie du théâtre au XVIIIe siècle

Sophie Marchand

 
DEUXIÈME PARTIE : PÉRIODISATIONS ET TAXINOMIES
 
CHAPITRE 1 : DE LA PÉRIODISATION À LA THÉORISATION, ET INVERSEMENT
 
La périodisation du romantisme théâtral

Florence Naugrette

La « naissance » de la mise en scène et sa théorisation

Roxane Martin

Danse baroque, danse classique : une approche historiographique

Françoise Dartois-Lapeyre

CHAPITRE 2 : LES CATÉGORISATIONS
 
L’iconographie comme source dans l’historiographie du ballet de l’Opéra de Paris : l’exemple des Galeries théâtrales du premier XIXe siècle

Vannina Olivesi

Le genre, un outil épistémologique pour l’historiographie de la danse

Hélène Marquié

Chocolat, du Nouveau-Cirque aux Folies-Bergère, tribulations d’un clown noir

Nathalie Coutelet

CHAPITRE 3 : COMMENT SE CONSTRUIT LA POSTÉRITÉ ?
 
Joseph Bouchardy : auteur « mineur » du romantisme théâtral ?

Pascal Jouan

Les « danses gravées » du XVIIIe siècle, ou la mobilité des frontières des arts de la scène

Marie Glon

La réception française de la Escuela bolera au XIXe siècle

Cecilia Nocilli

 
TROISIÈME PARTIE : L’INTERDISCIPLINARITÉ
 
CHAPITRE 1 : DANS LES OBJETS
 
Maurice Mæterlinck et l’invention d’un théâtre de l’image

Denis Laoureux

« La Palette et les Planches » : Peinture et Mise en scène autour de 1830

Sylvain Ledda

Le Mariage forcé ou la comédie-ballet à l’épreuve de l’Histoire : une apogée oubliée de l’interdisciplinarité

Annick Fiaschi-Dubois

CHAPITRE 2 : DANS LES MÉTHODES
 
Jules Michelet et le théâtre populaire : une influence historiographique

Marion Denizot

Dans le vague de l’air : à propos du « caractère poétique » de la déclamation à l’âge classique

Mark Franko

La métropolisation de la danse : Les ballets d’Henri Justamant dans les Parisiens à Londres

Claudia Jeschke

La Dansomanie, une expression symptomatique, entre ballet et bal au Théâtre de la République et des Arts

Elizabeth Claire

 

 

 

Roxane Martin est maître de conférences en études théâtrales. Spécialiste du théâtre français du XIXe siècle, elle est l’auteur de La Féerie « romantique » sur les scènes parisiennes, 1791-1864 (H. Champion, 2007).

Marina Nordera est professeur en danse et directrice du Centre de Recherches RITM EA3158. Elle poursuit des recherches sur l’histoire de la danse à l’époque moderne.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article