Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par SOFETH

9782020898935.jpg
Sciences humaines / Histoire

Date de publication : 04/03/2010

EAN13 : 9782020898935

 

Des formes luxuriantes des Vénus de Titien aux mannequins exsangues du XXIe siècle, de la valorisation des chairs à l’apologie de la maigreur, Georges Vigarello retrace la genèse de l’obsession contemporaine du corps mince et sain, libéré de la pesanteur du gras et met au jour l’ancienneté de la préoccupation féminine de la minceur ? sous de multiples formes au cours des âges.

Des gros en majesté, des gloutons méprisés jusqu’à la stigmatisation récente de l’obésité, la perception du gras n’a cessé d’évoluer : à l’origine symbole d’opulence, de puissance et de prestige, l’embonpoint est ensuite perçu comme un signe de relâchement autant physique que moral, et la société condamne aujourd’hui ce qui apparaît comme un échec inacceptable de la volonté. Le corps humain abrite et reflète les tensions sociales qui opposent pauvres et nantis, puissants et dominés, hommes et femmes… et tend à la société un miroir où forme(s) et poids se révèlent des repères essentiels de la civilisation occidentale.

À travers l’autopsie des corps adipeux, l’inventaire des techniques médicales d’amaigrissement, l’apparition progressive de la balance et des régimes, cette histoire inédite met en lumière la dictature de l’apparence, qui ne semble pas devoir un jour cesser.


Georges Vigarello

Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, Georges Vigarello a notamment publié, au Seuil, l’Histoire de la beauté (2005) qui a connu un immense succès. Il est également co-directeur de l’Histoire du corps en trois volumes (Seuil, 2005-2006).

 

Seuil.com : link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article