Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par SOFETH

vient de paraître aux Éd. Téraèdre

Écologie des transes traverse les disciplines pour éclairer ce qui relie les transes à leur contexte et aux
situations qui les engendrent. C’est donc dans les « intervalles entre » que la diversité du phénomène prend
une dimension universelle qui ne met pas l’Occident à part des autres cultures.


Voici un ouvrage branché sur la mondialisation qui aborde le phénomène universel du transir dans une
perspective écologique, selon cette science des intervalles et des interactions. Ce choix permet à l’auteur
de parcourir des époques, des courants et des aires géographiques, et d’aborder la possession, l’extase,
l’exorcisme, la médiumnité, l’hypnose ou les états modifiés de conscience dans une perspective globale,
réinsérant ainsi l’Occident, à part égale, dans la bio-diversité des cultures. Si l’auteure prend soin
d’approfondir ce qui a fait la particularité historique de la pensée occidentale, qui s’appuie sur la disjonction
et le réductionnisme pour fonder l’architecture scientifique, elle montre que les ressorts de la spiritualité ou
de la guérison ne dérogent pas à ce qui fait l’unité de l’être humain.


À travers la pratique et l’enseignement de la danse à l’université, Nancy Midol s’est intéressée à l’anthropologie
du corps. Maître de conférences (hdr) dans le laboratoire d’anthropologie et sociologie de l’université de Nice
(lasmic), elle a rédigé de nombreux articles et chapitres d’ouvrages sur la danse et les sports de l’extrême, avant
de s’intéresser aux rites de possession dans l’Umbanda. Elle a dirigé plusieurs ouvrages collectifs et a écrit des
ouvrages sur la danse contemporaine et le jazz, dont Démiurgie dans les sports et la danse (L’Harmattan, 1995).
Elle dirige la rubrique Initiatiques de la revue Cultures & Sociétés. Son dernier ouvrage paru est La conscience
dans tous ses états (avec S. Baud, Masson, 2009).

240 pages - 20 euro
ISBN 978-2-912868-86-2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article